[Background] Darth Exilus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Background] Darth Exilus

Message par Exilus le Mar 31 Jan - 19:35







"Vous tentez de voir le monde tel que vous le voudriez. Je me contente de le voir tel qu'il est." -Darth Exilus à un jedi avant de l'exécuter



-Informations générales:

Spoiler:
-Informations générales:


Nom de naissance: Tsar'voren

Prénom: Kalzen

Planète d'origine: Korriban

Race: Sith au sang pur

Titre et appellation: Darth Exilus

Fonction: Dirigeant du Concile d'Ébène


Appellations diverses: Patriarche des Tsar'voren / Maître noir


Cercle de fidèles présumé: La Lignée de Korriban (ou l'Héritage de Korriban selon les rumeurs)

Etat: Vivant, âgé de 131 ans

Ancien maître: Darth Veolidis

Apprentis: Darth Velarius / Darth Xanxus / Dragos Verid / Seigneur Millenius / Mirha Thryss / Thalyrian



Sabre laser: Simple à cristal rouge






-Informations particulières:

Apparence:


Peau: Rouge


Yeux: Rouge


Taille: 1,80m


Poids: 75kg


Physique: Avec une peau rouge, des yeux sauvages et une musculature de guerrier, le Seigneur Sith à davantage l'aspect d'un prédateur que d'un humanoïde. Il est aisé de deviné qu'il dispose de grandes ressources physiques, et son corps ne semble pas marqué par l'âge. Une théorie veut que des pouvoirs obscurs y soient pour quelque chose, et que seul l'intérieur du corps se ternisse.


Aura: Souvent cachée, l'aura du Seigneur Sith n'est que ténèbres et obscurité. Marquée par plus d'un siècle de vie au service du Côté Obscur, tout sentiment et toute lumière ont quitté le cœur de Exilus.








*Compétences et aptitudes:

Darth Exilus est un vieux Seigneur Sith, né plus de 100 ans avant notre ère. Au titre de cette ancienneté, il dispose d'un arsenal de pouvoirs et de connaissances liés à la Force qui font de lui un combattant et un érudit, un sage et un adorateur des principes Sith.

Il excelle dans:

- Manipulation des arts obscurs: rituels de Force, utilisation de son lien avec la Force, notamment l'utilisation de l'Odojinya (la Toile du Côté Obscur) et de la télépathie (rarement).


- Connaissances Sith: La philosophie Sith guide une grande partie de la façon de pensée de Exilus

- Manipulation du sabre laser et de la vibrolame: sabre laser simple ou à lame double, vibrolame simple ou à lame double

- Manipulation d'une forme de combat: Exilus a apprit à utiliser toutes les formes de combat au court de sa vie et s'est spécialisé dans l'utilisation du Makashi (Forme IV). Il manie également le Dun Möch avec une aisance presque malsaine.

- Talents d'orateur: Exilus c'est souvent démarqué par sa capacité à convaincre par la seule argumentation et persuasion, il sait trouver les mots justes et toucher la sensibilité de ceux qui l'écoutent.


Il est moins expérimenté dans:

- Manipulation des illusions: attaque psychique, imposer une illusion

- Étudie la Stase de Force


- Connaissance Jedi: Bien qu'il n'en parle jamais, afin de vaincre ses adversaires Darth Exilus a apprit à étudier leur philosophie. Il souhaitait principalement la dérivée en une forme corrompue et viciée pour détourner les Jedi de leur enseignement primordial



Darth Exilus


Compétences spéciales


Tout au long de son existence, Exilus, alias Kalzen Tsar'voren, a cherché à comprendre les mystères de la Force et son utilisation. Il est parvenu à combiner des connaissances pour manipuler des techniques de combat spéciales et propre à son style.


[En cours d'écriture]








*Personnalité:

Exilus est un Seigneur Sith qui diffère de ses semblables sur de nombreux points. Réfléchi, calculateur et jaugeant une situation selon les critères actuels, il n'adapte pas le code Sith à chaque instant et se refuse à faire l'apologie du sang pur, quand bien même il est certain que celui-ci offre des prédispositions.

N'affichant aucun sentiment et demeurant stoïque en toutes circonstances, et ce même en apprenant la mort de son fils, il est l'exemple parfait d'un Sith ayant renié toute attache, ce qui le rend d'autant plus dangereux et imprévisible.

La voix du Seigneur Sith pourrait être qualifiée de murmure, il parle si bas qu'il faille que tous fussent silencieux autour de lui pour pouvoir l'entendre convenablement, ce qui lui permet d'être certain d'avoir l'attention de tous ses interlocuteurs. En outre, sa voix caverneuse semble se répercuter en échos lointain, comme un chuchotement montant d'un abîme.

Sérieux en tout instant, il est d'autant plus imperturbable lorsqu'il combat. Il a un dicton:

"Un esprit de glace, un corps de pierre et une volonté de fer."











Les titres de l'actuel Dirigeant du Concile lui furent décernés au cours de sa vie, en divers occasions et avant l'ascension de l'Empire Éternel.

Apprenti: Durant ses épreuves sur Korriban, Exilus, à ce moment connu sous le nom de Kalzen, est remarqué par plusieurs Seigneurs Sith. Finalement, après un duel contre un autre acolyte, Kalzen fini d'impressionner un Seigneur Sith, envoyé par Darth Veolidis souhaitant qu'on lui ramène un apprenti de sang pur. Il devient apprenti Sith en l'an - 3 748.

Seigneur Sith: Durant son apprentissage, l'apprenti Kalzen entreprit plusieurs missions dans les intérêts de son maître et de l'Empire. Alors qu'il était apprenti, Kalzen fut envoyé sur une ancienne station impériale afin d'y récupérer des éléments essentiels à un projet conduit par son Maître et ses alliés. Durant cette mission, un chevalier Jedi et son jeune Padawan tentèrent d'empêcher le Sith de quitter la station. Il parvint à tuer ses adversaires et à rejoindre son Maître qui, pour récompenser ses efforts et sa victoire sur ses Jedi tout en réussissant sa mission, le nomma Seigneur Sith en l'an - 3 734.

Darth: L'apprentissage du Seigneur Kalzen le mena à s'éloigner de son Maître et de ses idées, et ce également à cause de certains mensonges de Veolidis trahissant l'idée "d'Empire uni" qu'avait le Sith. La peur paranoïaque du Darth, qui sur estimait grandement les pouvoirs de Kalzen, le poussa à se retirer et à détourner des fonds impériaux pour sa propre sécurité et l'enseignement d'apprentis spéciaux. Révélant la trahison de son Maître, Kalzen fut envoyé le neutraliser par l'Empire et y parvint avec l'aide de sa compagne, la future Darth Entropia. Après la fin de Veolidis, le Conseil Noir affirma réfléchir à la possibilité d'offrir le titre du Maître à l'apprenti. Ce n'est qu'après années et des efforts de Kalzen, accompagné de son nouveau groupe destiné à défendre l'Empire contre les traîtres et les espions, entre autres, que la plus haute autorité impériale lui accorda le titre de Darth, avec lequel il prendra le nom de Exilus, en l'an - 3 702.








-Citations

- "Vous tentez de voir le monde tel que vous le voudriez. Je me contente de le voir tel qu'il est." A un jedi avant de l'exécuter

- "Je n'ai jamais aimé sacrifier un vaisseau pour rien. A plus forte raison lorsqu'il s'agit de mon vaisseau."

- "La vision utopique des faibles les pousse parfois à des actions intéressantes mais néanmoins suicidaires..."

- "De si haut que l'on vienne, le sang n'achète rien. Le seul vrai pouvoir est celui acquis par l'effort."

- "Et vous voudriez que je prête attention à votre hypocrisie et votre foi aveugle en une paix qui n'est comprise que par vous ?"

- "Vous dîtes représenter un idéal quand vous ne représentez que des idées décousues et fausses."

- "J'ai prétendu être disposé à vous écouter. Je n'ai jamais prétendu être disposé à vous comprendre."

- "Vous parlez, vous argumentez et vous gesticulez pour vous faire entendre. Mais vous ne servez à rien."

- "Un jour viendra ou tu deviendras un grand Jedi et ou tu auras la force d'épargner ce destin à d'autres. Quand ce jour viendra, viens me trouver et prouves-moi que tu n'étais pas aussi faible que ta famille."

- "La politique, je n'en raffole pas. Tout comme les bureaucrates d'ailleurs. Mais les plus inutiles sur un champs de batailles se révèlent souvent en rhétorique les plus habiles."

- "La politique est un domaine bien étrange... Un ensemble de bureaucrates qui se disputent un pouvoir qu'ils ne comprennent qu'à moitié."

- "Un esprit de glace, un corps de pierre et une volonté de fer."









Histoire:


"Le Clan Tsar'voren ne saurait souffrir d'une quelconque humiliation... Dès aujourd'hui, et jusqu'à ma mort s'il le faut, je vivrais pour voir les derniers jours de la République Galactique et la naissance de l'Empire Galactique Sith."

Chapitre I: L'Ordre Sith (De - 3 766 à - 3 748)

Darth Exilus ne porta pas toujours ce nom. Et il ne fut pas toujours commandant et Seigneur du Concile d'Ébène. Né en - 3 766, il fut à une époque Kalzen Tsar'voren, un acolyte de l'ordre Sith, voué à un avenir que ses parents espéraient glorieux. Aîné des trois enfants, il fut envoyé à l'Académie (en l'an - 3 751), au préalable entrainé par son père et sa mère qui lui enseignèrent quelques bases sur la Force et le Côté Obscur.

Sur Korriban, Kalzen se démarqua pas une rapidité d'analyse et de compréhension impressionnante et une faculté à apprendre et comprendre qui émerveilla certains de ses surveillants. Confié au Surveillant Datrov, il passa une grande partie de son enfance sur sa planète natale, à étudier, apprendre et passer les épreuves de l'Académie. Chaque jour, Datrov réalisait un peu plus que le sang-pur était destiné à un grand avenir.

Durant ses épreuves, Kalzen fut mit en compétition avec un autre Sith au sang pur du nom de Zaren Koz. On leur imposa une épreuve: Ils devaient retrouver un ancien holocron dans lequel était stockée la science d'un Seigneur Sith disparu: le Seigneur Adamanth. D'après les rumeurs, l'holocron aurait été dérobé une fois et déplacé dans le tombeau "du Premier des Seigneurs noirs". L'histoire Sith n'étant pas inconnue a Kalzen, il devina qu'il s'agissait du tombeau d'Ajunta Pall et s'y rendit.

Le jeune acolyte passa deux jours dans le tombeau, résistant aux murmures obscurs et à la défaillance psychologique qu'il inspirait. Il fini par trouver l'entrée cachée qui menait à une pièce circulaire au centre de laquelle se trouvait un table de pierre, ornée de symboles Sith. Là, reposait l'holocron de Adamanth. Kalzen n'était cependant pas seul, Zaren Koz avait réussi également. Dans le silence de la salle secrète, ils s'affrontèrent.


"Les deux Sith se font face. Deux sang purs, promis à un destin nimbé de mystères. Zaren Koz prend la parole le premier.

- Tu ne devrais pas te trouver là. Le Surveillant compte sur notre avidité et veut que l'on s'entre-tue. Je n'aurais aucun scrupule à laisser ta dépouille pourrir ici.

- Je vois que tu n'imagines aucune autre issue, répliqua Kalzen, un sourire moqueur aux lèvres, Je n'ai pas plus que toi l'intention de mourir ici.

- Dans ce cas, reparti Zaren Koz, Je crois que nous allons être dans l'obligation de nous affronter. Navré de voir que tu n'as pas su saisir la chance que je t'ai offert.

Les deux acolytes prirent une position de combat rudimentaire. Puis le combat débuta. A grand renfort de techniques diverses et variées, et de quelques utilisations de la télékinésie, les acolytes s'affrontèrent pour ce que chacun d'eux savait être la clé de leur avenir dans l'ordre Sith. Les vibrolames ne cessèrent leurs mouvements que lorsque, après une heure de combat, Kalzen parvint à désarmer son adversaire. C'est à cet instant que naquit, dans le plus profond de l'esprit de l'acolyte, l'une des idées qui lui permettra de survivre des années durant, même au sein d'un Empire ou complots et trahisons étaient monnaie courante pour un peu de pouvoir. En regardant Zaren Koz, acolyte tout comme lui, à sa merci et attendant la mort, il réalisa, sans vraiment le savoir, pourquoi les Sith étaient, à terme, incapables de vaincre les Jedis.

- Tu ne vas pas me tuer, hein ? Je te laisse prendre l'holocron... J'ai trop donné pour mourir comme ça, au fond d'un tombeau !

Les supplications de l'acolyte atteignaient Kalzen, il ne pouvait nier son dégoût de tuer un autre Sith prometteur. Il s'emparera néanmoins de l'holocron de Adamanth, afin de le ramener au Surveillant Datrov qui jamais ne lui demandera ce qu'il avait fait de Zaren."


Ce jour-là, on ne vit que Kalzen ressortir du tombeau en vainqueur, portant avec lui un tissu Sith couvrant l'holocron afin que nul ne soit tenté de le lui voler. De retour chez le Surveillant Datrov, ce dernier l'informa qu'un Seigneur Sith du nom de Veolidis recherchait un apprenti au sang pur et qu'il s'était penché sur son cas.

Peu après, Kalzen rencontrait Veolidis qui le choisi comme apprenti parmi la liste des cinq sang purs proposés. Il lui fit immédiatement quitter Korriban et l'emmena sur Dromund Kaas ou il débuterait son véritable apprentissage (en l'an - 3 748).






Chapitre II: Apprenti de Darth Veolidis (De - 3 748 à - 3 739)

Le Seigneur Sith apprit à Kalzen à forger son arme et acheva de tisser le lien de Maître à apprenti en assistant à la création du premier sabre laser du jeune Sith. L'entrainement de Kalzen se divisa en cinq étape qui durèrent plusieurs années.

- Tout d'abord, Veolidis apprit à son apprenti à manipuler la Force et à comprendre toutes les nuances du Côté Obscur. Durant cette phase de l'apprentissage, même le Darth fut bluffé face à la capacité d'apprentissage et d'analyse de Kalzen. Il lui enseigna à cette époque la philosophie Sith, dans ses parties non abordées à l'Académie.

- Ensuite vint le temps de l'apprentissage d'une forme de combat spécifique. Le Sith souhaita se concentrer sur la maitrise du Makashi (Forme II), cette phase de l'apprentissage prit donc, a elle seule, autant de temps que toutes les autres réunies puisque Kalzen devait apprendre à connaitre chaque forme pour utiliser le Makashi. Il approfondi néanmoins ses connaissances dans  le Djem So (Forme V), forme qui l'intéressait également.

- La troisième phase l'entrainement, l'une des plus importantes, consista à forger un lien entre l'utilisation de la Force de Kalzen et son utilisation du sabre laser afin de faire de son esprit un véritable sanctuaire d'obscurité. L'entrainement de Veolidis porta ses fruits, car son apprenti fit de son esprit son arme première et en comprit vite les capacités.

- La quatrième phase de l'entrainement se concentra sur la vision politique de l'Empire et sur la manière d'évoluer dans le monde Sith et au milieu des bureaucrates. Malgré les apparences, et ce qu'en pensa Veolidis, Kalzen s'intéressa de près à ce milieu.

- Enfin, Veolidis ordonna à son apprenti d'accomplir une énième mission pour lui et lui demanda de retrouver un Jedi, de le tuer et de ramener son sabre laser comme preuve. L'époque était cependant peu propice à ce genre d'actions, mais Kalzen parvint à localiser une expédition menée par un chevalier Jedi et l'attaqua. Il vint à bout du défenseur de la République qui ne s'attendait pas à affronter un Sith et encore moins un Sith usant du Makashi. Il ramena le trophée que constituait le sabre à Darth Veolidis et confirma être son meilleurs apprenti.

Durant son apprentissage, Kalzen fut amené à côtoyer deux autres apprentis de Veolidis. Eskar, un humain particulièrement arrogant qui finira tué lors d'une de ses missions et Dramen, un jeune Sith, humain également, qui compensait son jeune âge par une détermination et une ambition sans faille.







Chapitre III: Seigneur Sith (De - 3 739 à - 3 718)

L'apprentissage de Kalzen dura presque dix ans. Dix années durant lesquelles il fut amené à remplir une mission d'importance pour son Maître. On lui ordonna de se rendre dans une ancienne station impériale et d'y récupérer d'anciennes données. Cependant, tout ne se passa pas comme prévu. Un Jedi accompagné de son Padawan se dressa sur la route du Sith et souhaita l'empêcher de quitter la station. Il lui proposa de le laisser partir en échange des données...



"Dans l'un des couloirs à l'éclairage défectueux de la station désaffectée, Kalzen Tsar'voren se tient face à deux Jedi. L'un d'eux, le plus vieux, s'avance en tendant une main.


- Tu es un descendant de l'ancien Empire de Naga Sadow, n'est-ce pas ? Que cherches-tu à faire avec ces données ?

- Rien qui vous concerne je le crains..., la voix de Kalzen ne diffusait aucune émotion, aucune chaleur.


- Nous savons qu'il reste quelques Sith dispersés dans l'univers. Laisses-moi ces données et vas t'en.


Un rire s'échappa des lèvres du sang-pur.


- Vous pensez toujours marcher dans la vérité... Tant pis. Je suis dans l'obligation de vous tuer.

Tout en prononçant ces mots, Kalzen dégaine son sabre et l'active, troquant la pénombre du couloir pour un éclat rouge sang.


- Désolé, dans ce cas. Nous n'avons pas d'autre choix.


Les Jedi dégainent eux aussi leurs sabres, le bleu de leurs lames contrastant avec le rouge de celle du Sith. En son fort intérieur, Kalzen se réjouissant. Le couloir était trop étroit pour que les Jedi l'attaquent en même temps.


- Laisse-moi m'en occuper, Padawan. Inutile de te mettre en danger.



Le plus vieux des deux Jedi s'avance vers Kalzen et brandit son arme. Le Sith s'élance, et débute le combat par des coups aléatoires et rapide. Il remarque par cette méthode que le Jedi utilise la Forme III, le Soresu. Prenant donc le style Makashi (Forme II), il se lancera à l'assaut d'un Jedi dépassé, qui parviendra tout de même à lui tenir tête. Au bout d'une dizaine de minutes cependant, le sabre du Sith tranchera le bras droit de son adversaire, qui lâchera son sabre, avant de s'enfoncer dans son torse.


Sans même qu'il ai le temps de se reposer, il senti venir l'attaque du Padawan. Animé par la haine, ce dernier tentera de défaire le Sith mais sans succès. Le combat fut vite expédié et le jeune twi'lek Jedi subira un sort similaire à celui de son Maître.


Avant de quitter la station, Kalzen programmera son autodestruction."



De retour auprès de son Maître, le jeune Sith lui fera un rapport de sa mission et lui donnera, pour preuve, les sabres couverts de sang des deux Jedi. Pour récompenser les efforts de son apprenti et finaliser son apprentissage, Veolidis lui attribuera le titre de Seigneur Sith (An - 3 734).

Alors âgé de 32 ans, Kalzen entreprendra plusieurs actions pour renforcer son influence et celle de son Maître cinq années durant. L'une d'elles se fera sur l'ordre de Darth Veolidis lui-même qui lui intimera d'aller assassiner un rival politique Sith. C'est le point de rupture entre la pensée du Maître et de l'apprenti. Kalzen refusera de tuer un Sith, considérant chaque membre de l'Ordre comme un allié potentiel contre le véritable ennemi: la République.

Un violent débat éclatera entre Veolidis et Kalzen, et au final c'est un autre agent du Darth qui s'occupera de la funeste mission. Le Seigneur Kalzen sera par la suite envoyé sur Ziost afin de porter la parole de son Maître auprès d'un allié de haut rang. Une fois sur les lieux, il découvrira que l'allié n'existait pas et que seul l'attendaient deux Seigneurs Sith, dont les ordres étaient de l'assassiner. Le plan aurait pu réussir sans l'intervention d'un quatrième Seigneur, une Sith au sang pur du nom d'Iridia, de la lignée Zayn'Heim. Elle prendra la défense de Kalzen alors qu'il était en très mauvaise posture face aux Sith et l'aidera à tuer les deux traitres.


A partir de cet instant, Kalzen ne retournera plus auprès de son Maître. La paranoïa de ce dernier débutera en apprenant la mort de ses deux assassins. En effet, nul ne lui révèlera que Kalzen a reçu l'aide d'une autre personne, ce qui persuadera Veolidis d'un potentiel illusoire de son apprenti qu'il surestimera de manière totalement démesurée.

Kalzen et Iridia, quant à eux, disparaitront pendant une dizaine d'année, en l'an - 3 729. C'est durant ces dix années notamment que Kalzen prendra Iridia pour compagne et que naitra de leur union, en l'an - 3 724, leur premier fils du nom de Vael'noct.

Kalzen et Iridia réapparaîtrons dans l'Empire (encore caché à cette époque) en l'an - 3 718.





Chapitre IV: Exil (De - 3 729 à - 3 718)


Dix années. De l'an - 3 729 à l'an - 3 718, plus personne n'entendit parler du Seigneur Sith Kalzen et du Seigneur Iridia. Des rumeurs circulaient à leur sujet. Certains prétendaient qu'ils étaient morts dans un assaut contre une base de la République. D'autres disaient que Darth Veolidis les avait assassiné, et les plus fous racontaient qu'il les avait emprisonné pour en faire des Sith améliorés.

La vérité n'était pas celle qu'imaginaient ceux qui avaient eu vent de la disparition mystérieuse des deux Seigneurs Sith. Et Darth Veolidis, maître et ancien mentor de Kalzen, savait au fond de lui que son apprenti vivait toujours, avide de vengeance et rassemblant ses forces. Les années passaient, et Veolidis perdait tout semblant de raison. Il détournait de plus en plus de fonds impériaux, s'en servant pour améliorer son vaisseau personnel: le Destructeur. Il souhaitait en faire une base imprenable, tout persuadé qu'il était de la puissance de son apprenti. Il se méprenait cependant et surestimait le Seigneur Sith. Et cette méprise l'entraina sur un chemin dangereux. Veolidis faisait partie des Sith persuadés que la force brute ouvrait les portes du pouvoir, et peut-être était-ce vrai à cette époque. Jamais l'idée que Kalzen n'eu pas l'intention de le tuer, fidèle à ses principes d'unité des Sith, ne lui effleura l'esprit. Au lieu de tenter de le retrouver il attendit. Il fit retrouver les parents du Seigneur Sith, le Darth Ikanoth et le Seigneur Yvna, ainsi que leur deux autres enfants: un Sith du nom de Vorazïn, apprenti d'un certain Seigneur Lorius et un autre, le cadet de la lignée, Zeriv.

En l'an - 3 720, il captura et enferma la famille Tsar'voren et, chaque jour, en torturait un choisi au hasard. Il leur demandait tour à tour si ils savaient ou était Kalzen, si ils savaient ou était Iridia... Bien entendu, ils ne le savaient pas et ne le surent jamais. Kalzen était parti sans un mot, sans un regard en arrière et avait sans doute intentionnellement oublié de prévenir sa famille afin de la préserver de son Maître. La torture aura raison de Yvna Tsar'voren qui succombera à un interrogatoire poussé trop loin, sans jamais rien dire à Veolidis, pas même le lieu de naissance de Kalzen. La fierté des sang-pur était leur rempart, ils restaient inflexibles. Qu'il s'agisse de Vorazïn, âgé de 40 ans à l'époque, des parents ou même de Zeriv, âgé de seulement 23 ans, aucun de daigna parler ou révéler des informations personnelles au sujet du Seigneur Sith perdu.  

Après la mort de Yvna, le Darth Ikanoth, père de Kalzen, jurera de prendre la vie de Veolidis pour avoir ainsi déshonoré les Sith. Un mois plus tard, le Seigneur Sith provoquera un véritable chaos au sein du vaisseau en s'échappant. Même gravement blessé par les multiples tortures, il tuera une grande partie des hommes de Veolidis avant d'affronter celui-ci en combat singulier. C'est lors de ce duel que le Maître de Kalzen perdra son oeil gauche ainsi qu'une partie de sa main droite qui sera remplacée entièrement par un mécanisme robotique. Finalement, cependant, Veolidis aura raison de Ikanoth et congèlera sa dépouille dans la carbonite.

Vorazïn et Zeriv furent gardés comme des trophées et, jusqu'à l'an - 3 719 resteront avec Veolidis a bord du Destructeur. C'est cependant en cette année que Kalzen refera son apparition, après dix longues années passées loin des secteurs connus en compagnie de sa compagne, le Seigneur Iridia.





Chapitre V: Vengeance (De - 3 718 à - 3 702)


Le retour du Seigneur Sith Kalzen, en l’an – 3 719 provoqua une explosion de la paranoïa déjà démesurée de Veolidis, paranoïa renforcée par la puissance de la famille Tsar’voren ayant résisté à ses interrogatoires. Seuls Vorazïn et Zeriv étaient encore en vie et retenus comme des otages par le Darth qui n’hésita pas à les utiliser comme moyen de pression dans un message envoyé à son ancien apprenti. Mais la paranoïa du Sith le fit commettre sa dernière erreur. Kalzen ne prit pas le chemin de l’emplacement du Destructeur, devenu un vaisseau-forteresse aux déplacements réduits, mais celui de Dromund Kaas pour s’adresser au Conseil Noir et lui présenter la preuve de la folie de son ancien Maître, ainsi que de sa trahison : l’holomessage présentant les deux Tsar’voren encore en vie comme des otages et faisant l’éloge de la puissance du Destructeur.

Kalzen espérait convaincre les plus puissants Sith de l’Empire d’agirent et, indirectement, les utiliser pour balayer Veolidis tout en se présentant comme celui qui aurait permis de dévoiler la conspiration du Darth. La réponse du Conseil Noir ne fut pas celle espérer. Ils ordonnèrent à Kalzen et Iridia de prouver leur loyauté envers l’Empire en défaisant eux-mêmes le traitre. Ne pouvant s’élever contre la volonté du Conseil, Kalzen promis de mettre fin aux méfaits de son ancien Maître et quitta Dromund Kaas en compagnie de sa compagne et de ses fidèles : la Cohorte.

Avant de prendre d’assaut le Destructeur, Kalzen comprit qu’il lui faudrait plus de puissance de feu. Il fit jouer son droit à la succession de la famille Tsar’voren. Ses parents étant confirmés morts, il hérita en – 3 718 de leurs biens dont un vaisseau que ses géniteurs avaient pris le soin d’améliorer tout au long de leur existence : le Lancehélion.

Avec le Lancehélion, les Seigneurs Kalzen et Iridia s’attaquèrent à un adversaire moins coriace que Veolidis : Darth Eakyn. Il s’agissait d’une Sith ancienne dont la politique et l’allégeance réelle étaient pour le moins douteuse. Elle était par ailleurs le Maître du Seigneur Iridia. En cherchant un peu, les Seigneurs Sith apprirent que Eakyn cherchait à asseoir son influence sur le plus grand nombre possible de sujet, dans l’optique de "renverser un membre du Conseil Noir" et prendre sa place. Pour ce faire, elle détournait des moyens impériaux et faisait appel à toute sorte de mercenaires.

Kalzen et Iridia s’infiltrèrent dans les rangs de Eakyn et passèrent un an à observer ses faits et gestes. Ils découvrirent qu’elle était de mèche avec Veolidis. Lorsqu’enfin vint le moment opportun, les Sith firent jouer les liens qu’ils avaient tissés durant ces deux ans pour retourner la moitié des forces du vaisseau de la Sith (l’Imperator) contre elle. Parmi ces soldats et Sith se trouvaient deux nouveaux apprentis, Oresh pour Kalzen et Roash pour Iridia, qui deviendraient leurs plus fidèles alliés. La rébellion fonctionna et lors d’un duel, les deux Seigneurs tuèrent Eakyn. Ils capturèrent son second et le présentèrent au Conseil Noir, sur Dromund Kaas, comme un traitre. Il avoua sous la torture avoir servi une traitresse et avoir été de mèche avec Darth Veolidis. Au final, ce Sith du nom de Verhin, sera exécuté pour haute trahison, au début de l’an – 3 717.

Pour récompenser le démantèlement du réseau, le Conseil Noir accorda à Iridia le commandement de l’Imperator pour le temps que durerait la traque de Darth Veolidis. Kalzen et sa compagne, disposant désormais de deux vaisseaux de guerre, décidèrent qu’il était temps d’affronter le traitre.

Au milieu de l’an – 3 717, tout fut prêt.


"Veolidis se trouvait sur le pont du Destructeur lorsque le Lancehélion fut détecté. En un instant, sa paranoïa disparue pour laisser place à une folie meurtrière. Il aboya des ordres et ordonna que l’on prépare les batteries de canon et que l’on fasse décoller les chasseurs.

D’après les vidéos de surveillance récupérée, Veolidis aurait, en cet instant, parlé en ces termes :

- L’heure de l’affrontement est arrivée. Aujourd’hui je vais briser cet insecte et m’ouvrir la voie vers la gloire…


La folie de Veolidis semblait à telle point avancée qu’elle avait occulté tout le reste. Il ne se souvenait même plus de la source de son affrontement avec Kalzen et pensait qu’il résultait d’une volonté de son ancien apprenti à vouloir s’interposer entre lui et le pouvoir.

Lorsque le Lancehélion émergea de l’hyperespace, la bataille s’engagea entre le vaisseau de l’héritier Tsar’voren et le Destructeur. Bien moins rapide, ce dernier bénéficiait cependant d’une puissance de feu accablante. Veolidis l’avait transformé en véritable forteresse, inutile à l’Empire de par sa faible mobilité. Le Darth savourait chaque minute du combat, persuadé que son vaisseau était invincible. Il exécuta la manœuvre qu’il avait imaginé pour vaincre rapidement le Lancehélion et ordonna à son nouvel apprenti, le Seigneur Sorem, de déplacer le vaisseau qu’il commandait (l’Entipod) afin d’attaquer sur le flanc de l’ennemi.

La stratégie aurait pu réussir. Quand l’Entipod émergea de l’hyperespace à son tour, les serviteurs du Traitre voyaient déjà la victoire… Mais c’était sans compter sur l’Imperator du Seigneur Iridia qui attaqua le Destructeur par derrière et détruisit ses propulseurs, tandis que le Lancehélion, plus massif et mieux armé que l’Entipod, faisait volte-face pour l’affronter.

Des capsules d’abordages furent lancées depuis l’Imperator et le Lancehélion jusque sur le Destructeur tandis que le vaisseau des Tsar’voren en finissait avec son adversaire et recommençait à soumettre la forteresse de Veolidis à un feu nourrit.

Encore une fois, l’issue de la bataille devint incertaine. Jusqu’à ce que le Destructeur active ses batteries de défense complémentaire et reprenne le dessus sur ses adversaires grâces au déploiement de ses chasseurs, plus nombreux que ceux de l’ennemi. Cette fois, Veolidis fut conscient qu’il prenait l’avantage et commença à imaginer sa victoire. On lui signalait des brèches et la présence d’ennemi sur le vaisseau, mais il s’en occuperait une fois les vaisseaux ennemis détruit. Du moins, c’est ce qu’il croyait. Sortant de l’exaltation que lui conférait cet instant victorieux, il perçu à travers la Force une présence familière. Lorsque les portes du pont s’ouvrirent, il observa avec un dégoût teinté d’effroi son ancien apprenti, Kalzen, entrer en compagnie de cinq Sith et du Seigneur Iridia.


<<Images filmées par les caméras de surveillance de la passerelle>>


Le Seigneur Kalzen s'avance, vêtu d'une armure noire assez similaire à l'armure traditionnelle Sith, bien que plus détaillée. A ses côtés se tiens le Seigneur Iridia, sa compagne, vêtue d'une armure de métal et de tissu, une cape tombante dans son dos sur laquelle est gravé le blason de l'Empire des Sith. Autour d'eux, les Sith de la Cohorte en finissent avec les derniers résistants de la passerelle et capture l'Amiral Thrent. Face aux deux arrivants, Darth Veolidis, d'une carrure imposante, de surcroît dans son armure de métal noire et rouge, son visage masqué par un masque de métal.

Soudain, Kalzen prend la parole:

"- Il est temps de répondre de vos crimes, Darth Veolidis..."

Le ricanement fou de l'intéressé parcourt la passerelle.

"- Mes crimes ? Et de quels crimes m'accuses-tu, petit ?"

Aussi doucement qu'une ombre, Iridia s'avance, un holo-enregistrement s'active depuis le socle de métal qu'elle tient dans la main droite, tendue en avant:

"- Par la présente, cette cours juge Darth Veolidis coupable de haute trahison pour détournement de fonds impériaux, entraînement de soldats et de Sith dans un contexte privé sans en avertir les autorités impériales et pour la réquisition du Destructeur, transformé en arme de guerre quasi-inutile à l'Empire au vu de son manque de mobilité. Par la présente, Darth Veolidis est désormais un ennemi de l'Empire."

Toujours sans un bruit, Iridia coupe l'holo' et croise les bras. Kalzen prend alors la parole:

"- Ce n'est pas moi qui vous accuse, Veolidis, mais le Conseil Noir. Votre paranoïa a provoqué votre chute... Il ne me reste plus qu'une chose à faire..."

Jugeant qu'il en avait assez entendu, Darth Veolidis fait léviter par la Force ses deux sabres lasers jusqu'à ses mains et les active, leur lumière rouge illumine la pièce, puis charge en direction du Seigneur Sith et de sa compagne. Les adversaires du Maître fou réagissent presque instantanément, le Seigneur Iridia dégaine son sabre unique de couleur violet tandis que Kalzen active son sabre juste au moment où le premier sabre de son ancien mentor fend l'air pour le pourfendre, stoppé par le rayon rouge de l'arme. Le combat vient de débuter.

Les sabres fendaient l'air avec rapidité, les Sith de la Cohorte placés en spectateurs ayant reçu l'ordre de ne pas intervenir et d'empêcher toute interférence dans le combat. Malgré sa folie, Veolidis restait un adversaire redoutable et conservait assez de lucidité pour tenir tête aux deux Sith qui lui faisaient face.

D'une poussée de Force il tenta d'envoyer la compagne de Kalzen à la rencontre d'un mur mais cette dernière, expérimentée, dévia l'attaque qui alla enfoncer une paroi du vaisseau. Malgré la dextérité du sabre de Kalzen et l'agilité de sa compagne, aucun coup n'atteignait Veolidis qui, utilisant la Force pour faire jaillir des éclairs, repoussa son ancien apprenti.

Le Seigneur Sith, obligé de dévier l'éclair de son sabre manqua une décapitation, tandis qu’Iridia mettait hors service le sabre laser secondaire de Darth Veolidis, obligé désormais de se battre au sabre unique. Mais le Traitre avait d’autre ressource et, avec un hurlement, déchaina le Côté Obscur.

La puissance de l'attaque avait envoyé Iridia contre le plafond et l'y maintenait bloquée tandis que Veolidis, tout en maintenant son emprise sur la Sith, affrontait son ancien apprenti en combat singulier. Bloquant, parant, esquivant, aucun des deux adversaires ne semblait prendre l'avantage. Puis Veolidis canalisa toute sa puissance dans une seule et unique frappe, déstabilisant son adversaire, il lui arracha son sabre d'un geste de la main gauche et levait déjà l'autre pour porter le coup fatal. Le bras s'abattit mais resta bloqué avant d'atteindre le torse du Seigneur Sith. Dans son dos, Iridia maintenait une pression de Force sur le bras du Darth, puis, d'un geste sec, le lui brisa. Dans un hurlement de rage, Veolidis envoya par le Force son autre sabre sur la Sith au sang pur tout en relâchant sa prise sur elle, ce qui lui sauva la vie. Elle fut atteinte au dos, mais la blessure ne fut pas mortelle.

Il concentra par la suite toute sa puissance restante pour exercer une pression de Force sur Kalzen, visant un but bien précis...

"- On dit que jamais tu ne t'es agenouillé devant un ennemi lors d'un duel, apprenti... Aujourd'hui je vais prendre plus que ta vie. Je vais prendre ta fierté et les dernières bribes d’honneur qu’il reste à ta pitoyable famille."

Alors que la Force pliait petit à petit le corps du Sith, ce dernier se figea, résistant à la poigne du Darth dans un ultime effort de volonté.

"- Rêvez toujours, Maître..."


Le regard de Kalzen se posa sur l’entrée du Pont. Deux silhouettes s’y tenaient, sabre à la main. Vorazïn et Zeriv Tsar’voren avaient été libérés par l’équipe d’abordage des attaquants et observaient avec rage leur ancien geôlier et meurtrier de leurs parents. C’est Vorazïn qui prit la parole.

"- L’honneur des Tsar’voren est entier. Le vôtre, par contre, se noie dans l’abîme de votre folie… De votre idiotie.

- Comment oses-tu…, fit Veolidis avec colère.

- Le moment de laver la honte que vous avez jeté sur nous en nous retenant ici est arrivé. Aujourd’hui, vous allez subir la colère de notre famille…"

La voix de Zeriv, le cadet des Tsar’voren, était calme et inquiétante. De tous, il semblait être le moins expérimenté, mais le plus dangereux. Il en fallait plus cependant pour faire trembler Veolidis, vieux guerrier et maître du Côté Obscur.

"- Alors venez, gamins. Venez rompre le dernier pilier qui permet à votre pitoyable dynastie de subsister. "

La Cohorte de Kalzen ne bougea pas, conformément aux ordres donnés avant l’assaut elle laissa les Tsar’voren attaquer. Lorsque les deux jeunes sang-pur se jetèrent sur lui, Veolidis fit l’erreur de ne plus considérer Kalzen comme dangereux et relâcha sa prise de Force. Ce dernier en profita pour rappeler son sabre à lui et, dans un mouvement rapide, mit fin au court duel entre son ancien Maître et ses frères. Le sabre atteignit Veolidis à la poitrine. Le vieux Sith tomba à genoux, crachant un flot de sang.

"- Voici votre véritable place... Veolidis. A genoux. "

Le regard froid de Kalzen en disait long. Il se tenait aux côtés de ses frères et toisait son ancien mentor d’un air méprisant. D’un geste rapide, il trancha la tête de son ennemi, mettant fin à sa traque et à tout un chapitre de sa vie.

Puis ce fut enfin à Iridia de prendre la parole.

"- Te voilà enfin en paix." Elle leva des yeux d'un rouge rubis sur son compagnon.

"- Ce ne sont pas les traîtres qui manquent, dans l’Empire. Mais… L’honneur des miens est lavé, et une menace est écartée. "

Approuvant d’un hochement de tête, Iridia envoya un message aux vaisseaux afin qu’ils cessent de tirer. La bataille était terminée. Ils récupérèrent les enregistrements, pour prouver leur victoire, et reprirent le chemin de Dromund Kaas. "


Kalzen, ses frères et Iridia furent félicités pour leurs succès. Les deux Seigneurs Sith furent convoqués par le Conseil Noir qui affirma réfléchir à leur transmettre le titre de leurs défunts Maîtres, mais qu’il en faudrait plus pour les convaincre.


De l’an – 3 717 à l’an – 3 702, Kalzen et Iridia vécurent pour l’Empire et fondèrent, avec l’accord de leurs supérieurs, une confrérie de Sith destinée à protéger l’Empire Sith et ses intérêts dans la galaxie jusqu’à ce que vienne l’heure de se montrer de nouveau à la République. Durant ces années, ils eurent une fille, Amaethys, qui naquit en l’an – 3 707 tout en observant leur premier enfant, Vael’noct, âgé de 17 ans, réussir haut la main les diverses épreuves de l’Académie Sith qu’il arpentera jusqu’en l’an – 3 704, date à laquelle un Seigneur Sith le prendra comme apprenti.

En l’an – 3 702, le Conseil Noir convoquera Kalzen et Iridia pour leur signifier que leurs actions pour l’Empire, en plus de leurs exploits passés, leurs ont permis d’obtenir le titre de Darth. A partir de ce moment-là, Kalzen prendra le nom de Darth Exilus tandis que Iridia deviendra Darth Entropia.






[A suivre...]
avatar
Exilus
Admin

Messages : 17
Date d'inscription : 30/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://concile-ebene-swtor.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum